Nous sommes Liberté, une entreprise 100% autogérée par des détenus de la prison à sécurité maximale de Batán et depuis 2021 officiellement une coopérative.

Nous avons commencé des activités en 2014, afin de couvrir les besoins de base tels que le travail, les études et la formation, les loisirs, la nourriture et d'autres activités de traitement.

Nous avons atteint chacun des objectifs que nous nous étions fixés, et avons progressivement augmenté le nombre d'adhérents, passant de deux membres au départ, à une centaine de personnes aujourd'hui.

Toutes ces petites réalisations sont dues à l'autogestion, que nous considérons comme la voie, ou du moins la voie que nous avons trouvée, pour améliorer la qualité de vie et retrouver la dignité.

Tout cela n'est pas seulement l'œuvre des membres de Liberté mais aussi d'un large réseau de personnes et d'institutions qui nous font confiance et croient en nous.

Nous avons également pu avancer face à de sérieux obstacles, par le dialogue et cela nous a amenés à devenir un membre fondateur et actif du Comité pour la prévention et la résolution des conflits de la prison de Batán.

Nos activités se concentrent sur la maroquinerie, la menuiserie, la forge, un magasin général, l'artisanat, l'apiculture, un jardin biologique, une bibliothèque, une salle de formation et un service de restauration pour les inscrits (comité).

Nous avons le patronage du juge, aujourd'hui décédé, Mario Juliano (Asociación Pensamiento Penal) et Josefina Ignacio, nous avons également été déclarés d'intérêt national par le Mécanisme national de prévention de la torture. Nous avons l'accompagnement du Procureur National Pénitentiaire (PPN). La Fédération Argentine des Coopératives de Crédit (FACC) nous parraine dans notre parcours coopératif. L'Institut national de technologie agricole (INTA) nous promeut avec le programme proHuerta. L'Université nationale de Mar del Plata nous fournit les mécanismes éducatifs dont nous avons tant besoin. Et bien d'autres personnes et organismes qui au quotidien permettent à Liberté de grandir.

La motivation émotionnelle qui chaque matin nous remplit d'énergie pour continuer à rêver, ce sont nos familles et nos amis.

Et de ce que beaucoup disent "le pôle opposé", nous obtenons l'amour dont nous avons tant besoin pour restaurer nos cœurs, les victimes qui partagent le même rêve et travaillent avec nous dans chaque projet que nous démarrons, ce sont le groupe Victims for Peace. .

Nous n'avons pas encore été en mesure de développer une activité commerciale et industrielle à plus grande échelle, entre autres en raison du manque de structure formelle qui nous a empêché d'obtenir des ressources économiques de l'État ou d'autres organisations publiques et privées et des ONG.

Ceci est ce que nous faisons

Introduction

Objectifs

Coopérative